Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Chaque jour un nouveau poème et toutes les oeuvres des plus grands poètes

older | 1 | (Page 2)

    0 0
  • 08/28/16--17:10: Nessus
  • Du temps que je vivais à mes frères pareil Et comme eux ignorant d’un sort meilleur ou pire, Les monts Thessaliens étaient mon vague empire Et leurs torrents glacés lavaient mon poil vermeil. Tel j’ai grandi, beau, libre, heureux, sous le soleil ; Seule, éparse dans l’air que ma narine aspire, La chaleureuse odeur des cavales [...]

    0 0
  • 09/09/16--17:00: Le prisonnier
  • A Gérôme. Là-bas, les muezzins ont cessé leurs clameurs. Le ciel vert, au couchant, de pourpre et d’or se frange ; Le crocodile plonge et cherche un lit de fange, Et le grand fleuve endort ses dernières rumeurs. Assis, jambes en croix, comme il sied aux fumeurs, Le Chef rêvait, bercé par le haschisch étrange, Tandis qu’avec [...]

    0 0
  • 02/19/17--16:07: Le coureur
  • Tel que Delphes l’a vu quand, Thymos le suivant, Il volait par le stade aux clameurs de la foule, Tel Ladas court encor sur le socle qu’il foule D’un pied de bronze, svelte et plus vif que le vent. Le bras tendu, l’oeil fixe et le torse en avant, Une sueur d’airain à son front perle [...]

    0 0

    Qu’ils aient vaincu l’Inca, l’Aztèque, les Hiaquis, Les Andes, la forêt, les pampas ou le fleuve, Les autres n’ont laissé pour vestige et pour preuve Qu’un nom, un titre vain de comte ou de marquis. Toi, tu fondas, orgueil du sang dont je naquis, Dans la mer caraïbe une Carthage neuve, Et du Magdalena jusqu’au Darien qu’abreuve L’Atrato, [...]

    0 0

    D’un vol silencieux, le grand Cheval ailé Soufflant de ses naseaux élargis l’air qui fume, Les emporte avec un frémissement de plume A travers la nuit bleue et l’éther étoilé. Ils vont. L’Afrique plonge au gouffre flagellé, Puis l’Asie… un désert… le Liban ceint de brume… Et voici qu’apparaît, toute blanche d’écume, La mer mystérieuse où vint [...]

    0 0
  • 09/28/17--17:02: Sur un marbre brisé
  • La mousse fut pieuse en fermant ses yeux mornes ; Car, dans ce bois inculte, il chercherait en vain La Vierge qui versait le lait pur et le vin Sur la terre au beau nom dont il marqua les bornes. Aujourd’hui le houblon, le lierre et les viornes Qui s’enroulent autour de ce débris divin, Ignorant s’il [...]

    0 0
  • 10/11/17--17:04: Stymphale
  • Et partout devant lui, par milliers, les oiseaux, De la berge fangeuse où le Héros dévale, S’envolèrent, ainsi qu’une brusque rafale, Sur le lugubre lac dont clapotaient les eaux. D’autres, d’un vol plus bas croisant leurs noirs réseaux, Frôlaient le front baisé par les lèvres d’Omphale, Quand, ajustant au nerf la flèche triomphale, L’Archer superbe fit un [...]

    0 0
  • 01/06/18--16:00: A Sextius
  • Le ciel est clair. La barque a glissé sur les sables. Les vergers sont fleuris et le givre argentin N’irise plus les prés au soleil du matin. Les boeufs et le bouvier désertent les étables. Tout renaît. Mais la Mort et ses funèbres fables Nous pressent, et, pour toi, seul le jour est certain Où les dés [...]

    0 0
  • 04/03/18--17:02: Le vieil orfèvre
  • Mieux qu’aucun maître inscrit au livre de maîtrise, Qu’il ait nom Ruyz, Arphé, Ximeniz, Becerril, J’ai serti le rubis, la perle et le béryl, Tordu l’anse d’un vase et martelé sa frise. Dans l’argent, sur l’émail où le paillon s’irise, J’ai peint et j’ai sculpté, mettant l’âme en péril, Au lieu de Christ en croix et du [...]

    0 0
  • 04/21/18--17:03: Les bergers
  • Viens. Le sentier s’enfonce aux gorges du Cyllène. Voici l’antre et la source, et c’est là qu’il se plaît A dormir sur un lit d’herbe et de serpolet A l’ombre du grand pin où chante son haleine. Attache à ce vieux tronc moussu la brebis pleine. Sais-tu qu’avant un mois, avec son agnelet, Elle lui donnera des [...]

older | 1 | (Page 2)